LE CONCOURS TAGE MAGE

Le TAGE MAGE au cœur des Admissions Parallèles

Mis à jour le 01/09/2020    4 minutes de lecture

Mis à jour le 01/09/2020
4 minutes de lecture

Organisé par la FNEGE, le TAGE MAGE est le test de référence pour les étudiants souhaitant rejoindre une école de Commerce en Admissions Parallèles (BAC+3/4). Ainsi, 22 écoles intègrent le TAGE MAGE dans leur processus d’admission et plus de 20 000 candidats passent le concours chaque année (Source).

Dans le cadre des Admissions Parallèles, le TAGE MAGE est souvent couplé à un test de langue (TOEIC, TOEFL, IELTS) et les deux tests sont adossés à ton dossier (CV, expériences pro, lettre de motivation, projet professionnel).

Les chiffres clés :

22 écoles
20 000 candidats
Prix : 65€ (130€ pour les sessions à l’étranger)
Types de formation : PGE, MBA & Master

LES ÉCOLES

PROGRAMMES GRANDES ECOLES

l’Étudiant 2020 : #11
Campus : Nantes
Admissions : 320 places
Frais de scolarité : 15 125 €
Alternance : Possible en fin de 2e année (M1).
24 mois en alternance semestrielle

l’Étudiant 2020 : #5
Campus : Lille, Paris & Nice
Admissions : 200 places
Frais de scolarité : 16 150 €
Alternance : Possible en cycle Master.
Démarrage au 2e semestre M1

l’Étudiant 2020 : #17
Campus : Strasbourg
Admissions : 100 places
Frais de scolarité : 8 500 €
Alternance : Possible en 3e année (M2).
Concours : Tremplin 2.

l’Étudiant 2020 : #4
Campus : Lyon
Admissions : 480 places
Frais de scolarité : 17 500 €
Alternance : Possible en Master 2.

l’Étudiant 2020 : #3
Campus : Paris
Admissions : 50 places
Frais de scolarité : 18 250 €
Alternance : Possible en cycle Master.

l’Étudiant 2020 : #21
Campus : Angers
Admissions : 200 places
Frais de scolarité : 11 025 €
Alternance : Possible en cycle Master.

l’Étudiant 2020 : #2
Campus : Cergy
Admissions : 130 places
Frais de scolarité : 18 000 €
Alternance : Possible en cycle Master.

l’Étudiant 2020 : #1
Campus : Paris-Saclay
Admissions : 25 places
Frais de scolarité : 17 450

l’Étudiant 2020 : #33
Campus : Paris & Toulouse
Frais de scolarité : 11 700 €
Alternance : Possible en cycle Master.

l’Étudiant 2020 : #36
Campus : Paris
Frais de scolarité : 10 500 €
Alternance : Possible tout au long de la scolarité.

l’Étudiant 2020 : #10
Campus : Marseille & Bordeaux
Admissions : 515 places
Frais de scolarité : 13 200
Alternance : Possible en cycle Master.
Concours : Tremplin 2.

l’Étudiant 2020 : #7
Campus : Reims & Rouen
Admissions : 430
Frais de scolarité : 13 500 €
Alternance : Possible en cycle Master.
Concours : Tremplin 2.

l’Étudiant 2020 : #11
Campus : Rennes
Admissions : 230
Frais de scolarité : 12 500 €
Alternance : Possible en cycle Master.
Concours : Tremplin 2.

l’Étudiant 2020 : #5
Campus : Lille, Paris & Sophia Antipolis
Admissions : 350 places
Frais de scolarité : 14 000
Alternance : Possible en cycle Master

l’Étudiant 2020 : #13
Campus : Toulouse
Admissions : 275
Frais de scolarité : 14 000 €
Alternance : Possible en cycle Master.

MASTER & MBA

Campus : Alger
Formation : Master en Sciences de Gestion

Campus : Montréal
Formation : MBA
Durée : 1 an
Frais de scolarité : environ 5 600 €

Campus : Aix en Provence
Formation : Master

Campus : Avignon
Formation : MBA en Alternance
Frais de scolarité : Pris en charge dans le cadre de l’alternance

Campus : Alger
Formation : Master

Campus : Ottawa
Formation : MBA
Frais de scolarité : environ 10 000 €

LES ÉPREUVES

Que faut-il retenir ?

Axé autour de 6 sous-épreuves, le concours vise à évaluer les aptitudes des étudiants au raisonnement, à la résolution de problèmes et de suites logiques, mais aussi à l’analyse et à la compréhension de textes. Réputé difficile, le test nécessite une solide préparation en amont.

En effet, le temps accordé à chaque question est relativement court – 80 secondes – et les mauvaises réponses sont pénalisées. De plus, il n’est possible de passer le test qu’une fois par semestre. Autant de raisons qui poussent les étudiants à s’entraîner longtemps en avance, afin de bien maîtriser les particularités du concours et d’optimiser leurs chances de réussite le jour de l’examen.

Une préparation assidue te permettra de viser les meilleurs scores et de passer aux épreuves orales avec un solide avantage. En règle générale, on estime qu’un bon score se situe entre 340 et 400 sur 600.

Durée : 2 heures
6 épreuves
Format : QCM de 90 questions
Difficulté : 5/5

Épreuves écrites - QCM

Le test dure 2h et s’articule autour de 6 sous-épreuves :

Sous-test 1 : Compréhension de textes
Sous-test 2 : Calcul
Sous-test 3 : Raisonnement / Argumentation
Sous-test 4 : Conditions minimales
Sous-test 5 : Expression
Sous-test 6 : Logique

Pour chaque question, 4 réponses te sont proposées. Une seule réponse est possible.
Les bonnes réponses te rapportent 3 points alors que les réponses inexactes sont pénalisées d’un point.
L’absence de réponse n’est, bien entendu, pas pénalisée.

Épreuve 1 : Compréhension de textes

L’épreuve Compréhension d’un texte écrit évalue, en temps limité, la compétence de lecture dans ses différents aspects.
En effet, une bonne lecture ne se limite pas à une réception passive du texte mais comporte un travail actif d’appropriation des contenus : analyse, synthèse, approche critique
Cette épreuve teste donc, notamment, la capacité du candidat à maîtriser le processus complexe de la lecture en ce qui concerne :
• le repérage d’informations,
• l’identification des faits et des opinions concernant ces faits,
• le regroupement d’informations relevant d’une même chaîne argumentative, l’évaluation de la posture intellectuelle de l’auteur par rapport au sujet qu’il traite,
• la capacité à synthétiser l’essentiel du texte sans le trahir.

Épreuve 2 : Calcul

Cette épreuve évalue la maîtrise de connaissances simples dans les domaines de l’arithmétique, de la géométrie et de l’algèbre.
Les notions mathématiques concernées relèvent du niveau de la classe de troisième et la plupart des questions sont écrites en langage courant.
La difficulté principale consiste alors à mettre en forme les données de l’énoncé, en particulier sous forme d’équations, afin de pouvoir résoudre le problème posé.
Le sous-test mesure ainsi une double compétence.
• La première est la maîtrise d’un minimum de savoirs mathématiques élémentaires.
• La deuxième, plus importante, est la capacité à formuler, sous forme mathématique, un problème énoncé en langage courant.

Épreuve 3 : Raisonnement / Argumentation

L’épreuve de raisonnement évalue les capacités de raisonnement et de jugement par rapport à des situations de la vie quotidienne.
Le sous-test ne nécessite pas de connaissances approfondies des principes fondamentaux de la logique formelle.
Il fait plutôt appel à la logique naturelle qui s’exprime parfois à travers un raisonnement mais aussi à travers un jugement.
En conséquence, les questions présentent des situations-problèmes dans un contexte problématique parfois flou ou parfois très explicite.
Dans le deuxième cas, un raisonnement inductif ou déductif formel classique amène à une solution unique.
Dans le premier cas, le candidat doit, au contraire, choisir parmi les cinq réponses proposées celle qui convient le mieux.
Il s’agit ici d’une situation de prise de décision proche de la réalité quotidienne.

Épreuve 4 : Conditions minimales

L’épreuve fait appel aux mêmes champs de compétence que l’épreuve de calcul, la différence se situant au niveau de la formulation des énoncés.
Plus précisément, chacun des énoncés de cette épreuve comprend des informations initiales qui, à elles seules, ne permettent pas de répondre à la question, et deux informations supplémentaires, notées (1) et (2).
Le candidat doit alors extraire les informations pertinentes, c’est-à-dire déterminer si les informations (1) et (2) sont nécessaires et suffisantes, et inhiber les informations non pertinentes, c’est-à-dire déterminer si les informations (1) et (2) sont inutiles pour trouver la solution.
En conclusion, l’épreuve Conditions Minimales mesure les capacités de raisonnement formel, d’extraction de données pertinentes et d’inhibition de données non-pertinentes.
Elle contrôle ainsi la capacité du candidat à analyser la pertinence des informations en vue de la résolution d’un problème.

Épreuve 5 : Expression

L’épreuve Expression a pour objectif de tester trois types de compétences mises à l’œuvre dans les diverses formes de l’expression :
• la capacité à distinguer la conformité de son message aux usages acceptés par la communauté linguistique,
• la capacité à synthétiser et reformuler les messages auxquels nous sommes exposés pour mémoriser ou réutiliser les informations,
• la capacité à entrer dans la cohérence du discours d’un interlocuteur pour le compléter.
Un tiers des questions vise à vérifier l’aptitude à percevoir et à corriger les maladresses usuelles contenues dans des messages brefs.
Un autre tiers porte sur la capacité de reformulation, compétence constamment utilisée dans la pratique langagière.
Enfin, le troisième tiers de l’épreuve évalue la capacité à percevoir la cohérence d’un discours et à anticiper sur la formulation de celui qui parle.

Épreuve 6 : Logique

L’épreuve de logique est une épreuve de logique catégorielle ou de catégorisation de données spatiales et numériques.
La catégorisation est une activité qui repose sur la capacité à regrouper des informations selon un critère commun.
Face à un ensemble d’informations, le candidat doit extraire leur critère commun et exclure les critères qui les différencient.
Tout comme l’épreuve Conditions Minimales, cette épreuve fait appel aux capacités d’extraction et d’inhibition d’informations mais ne présente aucune difficulté de mathématiques. Les données manipulées sont numériques ou spatiales.
Pour les catégories numériques, il s’agit d’une épreuve d’intersection de nombres dans laquelle le candidat doit extraire le paramètre commun à deux séries de nombres.
La détermination des catégories spatiales fait appel, quant à elle, à des connaissances géométriques et arithmétiques très élémentaires, la difficulté provenant du nombre de paramètres à extraire.
En conclusion, l’épreuve Logique mesure la capacité à extraire un ou plusieurs paramètres communs dans une ou plusieurs séries d’informations.

Score & coefficients

< 300 : En dessous de 300, tu minimises tes chances d’accès aux oraux. La plupart des Grandes Écoles pénaliseront ton dossier et, si ton profil est en concurrence avec de nombreux candidats (éco – gestion), tu auras beaucoup de mal à tirer ton épingle du jeu. Ta marge de progression est très forte et, avec de l’entrainement, tu pourras facilement te hisser au-dessus de 300 sur 600.
300 – 340 : Ta note est dans la moyenne mais cela ne suffit pas totalement pour te démarquer. Si tu es plus proche de 300 que de 340, alors il te faut accentuer ta préparation et mettre l’accent sur les épreuves qui te posent le plus de problèmes.
340 – 400 : À partir de 340, nous estimons que ton score est bon et, adossé à un dossier solide, tu as toutes tes chances d’intégrer les meilleures écoles. Nous avons, par exemple, déjà eu des étudiants acceptés à l’EMLYON ou EDHEC avec un score de 336/600, malgré leur profil généraliste (Master Gestion). Pour maximiser tes chances de réussite, nous t’encourageons à redoubler d’efforts afin de tendre vers les 400 points. Surtout, prends le temps de bien présenter ton dossier en soulignant la cohérence entre tes expériences professionnelles et ton projet de carrière.
400 – 450 : Au-delà de 400 sur 600, tu fais partie du premier décile. Ton score est excellent et tu ne devrais avoir aucun problème à être admissible aux épreuves orales (tout dépend du poids que l’école accorde au TAGE MAGE).

Si tu souhaites comprendre comment le score du TAGE MAGE est calculé, voici un tableau explicatif reprenant les particularités de chaque sous-épreuve.

Aurais-tu aimé pouvoir te préparer au TAGE MAGE sur Major Concours ?

Aide-nous à décider quelle sera la prochaine prépa à être mise en ligne 😊

LE CALENDRIER

Calendrier-Acces-Illustration

La validité des tests est de 2 ans (années civiles : année N et année N+1).
Tes résultats au TAGE 2 2020 (semestres 1 et 2) seront donc valables jusqu’au 31 décembre 2021 et ceux de 2021 (semestres 1 et 2) seront valables jusqu’au 31 décembre 2022. 😉

Dates clés ACCES 2020

Le concours ne peut être passé que 2 fois au cours d’une année civile :

01 fois au cours du premier semestre, de janvier à juin.

01 fois au cours du second semestre, de juillet à décembre.

Retrouve, ci-dessous, le calendrier prévisionnel des sessions d’examen pour l’année scolaire 2020. Le calendrier est mis à jour régulièrement, en fonction des confirmations officielles de la FNEGE, l’organisme qui gère le concours.

Sessions France et Outre-Mer 2020-2021
Sessions à l’étranger 2020-2021